conseils-redaction-referencement-naturel

Rédaction web. Mes 6 conseils pour un référencement naturel maîtrisé

Vous voulez voir apparaître votre site sur la première page de résultats de Google mais vous êtes débutant dans le référencement naturel ? Voici 6 fondamentaux SEO simples à mettre en place pour partir du bon pied. 

Le SEO pour Search Engine Optimization est l’appellation anglophone du référencement naturel. Pour faire simple, c’est ce qui permet de bien définir votre site auprès des moteurs de recherches et, grâce aux contenus, de rendre vos pages encore plus visibles.

Si le SEO est un travail de longue haleine, il existe toutefois quelques règles simples et faciles à mettre en place, même quand on est débutant dans le référencement.

1. Rédaction SEO : prenez soin de vos titres

Le titre de vos pages est probablement l’élément le plus important pour optimiser votre référencement.
redaction-web-blogIl est repris dans les résultats de recherche. Pour Google, c’est l'un des facteurs les plus significatifs pour déterminer le contenu de votre page.
D’où l’importance de donner un nom explicite et différent à chacune de vos pages.

Mes conseils de rédacteur web

- Le titre ne doit pas dépasser 60 caractères. Pour une meilleure indexation, il vaut mieux placer les mots clés les plus stratégiques en début de titre plutôt qu’à la fin.

- Le titre est affiché en gros dans les résultats. Il faut donc rédiger un titre accrocheur pour donner envie à l’internaute de cliquer. Soyez séduisant !

2. Rédaction SEO : soignez le contenu de votre site

Pour que Google indexe efficacement votre page, le contenu doit être le plus varié possible avec du texte, des images, des vidéos…

Pour attirer le maximum de contacts qualifiés, votre contenu doit être pensé pour l’internaute et optimisé pour le référencement. Enfin, plus votre contenu web aura de la valeur ajoutée, plus il sera facile pour vos visiteurs de le partager !

Mes conseils de rédacteur web pour optimiser le contenu

- Votre page doit contenir au moins 300 mots pour que Google puisse l’indexer.

- Les mots clés que vous avez choisis pour votre page doivent régulièrement apparaître dans le contenu. Il faut donc définir le meilleur mot clé possible pour chacune des pages de votre site et développer votre contenu autour de celui-ci. Mais attention de ne pas en abuser !

- Vous utilisez WordPress ? Je vous recommande d’installer WordPress SEO by Yoast !
Ce plugin très complet est incontournable pour optimiser vos articles, titres et descriptions.

3. Rédaction SEO : l’importance de nommer les images

De la même manière que le texte, les images sont analysées par Google. Elles sont importantes dans l’optimisation de votre référencement.

De ce fait, il est conseillé d’inclure au moins une image et de la décrire correctement en remplissant les champs « Alt ». Lorsque vous publiez une image, complétez le texte alternatif (qui décrit à Google votre image) et le titre (que lira l’internaute en passant la souris sur l’image).

Mes conseils de rédacteur web pour soigner vos images

- Utilisez vos mots clés dans le nom de fichier de votre image, ainsi que dans les champs Titre, Texte alternatif et Description.

- Optimisez le poids de vos images pour éviter qu’elles ne ralentissent le chargement de vos pages, ce qui pourrait pénaliser votre référencement. Vous utilisez WordPress ? Utilisez le plugin Smush-it qui allègera comme par magie le poids de vos images !

- Google aime les contenus variés. N’hésitez pas à publier de temps en temps d’autres contenus multimédias tels que la vidéo.

4. Rédaction SEO : utilisez la balise meta-description

Comme son nom l’indique, la balise meta-description résume le contenu de votre page. Elle n’apparaît pas dans le contenu de votre site mais dans les résultats de Google.
La description doit être claire et attrayante pour inciter l’internaute à cliquer sur votre site plutôt qu’un autre. Elle doit intégrer le mot clé principal que vous avez défini pour la page.

Mes conseils de rédacteur web

- La description doit être cohérente avec le contenu de la page. Dans le cas contraire, Google peut décider de montrer une description alternative, par exemple du texte issu de votre site qui selon lui résume mieux le contenu de votre page.

- La longueur maximale est de 160 caractères. Pour l’article d’un blog, je vous conseille de ne pas dépasser 153 caractères car Google publie la date de l’article à côte de la description. Sinon, votre texte sera coupé.

- La description doit être compréhensible, aussi bien pour Google que pour les internautes. Evitez la simple liste de mots clés : cela n’apporte aucun sens pour la lecture et pourrait vous pénaliser.

5. Rédaction SEO : structurez vos contenus avec les headers

Plus le contenu de votre page est structuré, plus vous faites plaisir à Google !
En effet, les en-têtes (ou headers) permet d'informer Google de l’organisation de la page et d'aider les internautes à se repérer, surtout si vos contenus sont fournis.

Les headers structurent sémantiquement vos contenus en titres et sous titres. Ils annoncent l’information qui suit et doivent être intelligemment placés dans l’article.

Il existe six tailles d'en-têtes : de la balise <h1> la plus importante, jusqu’à la balise <h6>.
Les 3 premiers en-têtes, H1, H2 et H3, sont à utiliser impérativement.

Mes conseils de rédacteur web pour utiliser les headers

- Utilisez une seule fois le titre H1, contrairement aux niveaux H2 et H3 qui peuvent être utilisés autant de fois que l’exige la structure de l’article.

- Le mot clé principal de la page doit apparaître dans le H1, puis de manière naturelle et non forcée dans les H2 et H3 (ou les mots clés secondaires).

- Les H1, H2, et H3 doivent apparaître dans cet ordre dans vos articles. C’est-à-dire qu’un H4 ne sera jamais subordonné à un H2, mais toujours à un H3. Cette hiérarchie facilite la compréhension de vos contenus par Google.

6. Rédaction SEO : faites bon usage des liens

Le savez-vous ? Google classe les sites web selon un indicateur de popularité appelé Page Rank. La note va de 0 à 10 et plus elle est élevée, meilleur en popularité est votre site. D'ailleurs, si vous souhaitez connaître votre PageRank, tapez l’URL de votre site sur http://www.calcul-pagerank.fr/

L’échange de liens (linkbuilding ou netlinking) est une technique simple et efficace pour augmenter votre Page Rank et donc votre positionnement dans Google.

Une fois que vous avez rédigé votre contenu, il est judicieux d'ajouter :

  • des liens internes, ceux qui pointent vers d’autres pages de votre propre site. Cela facilite le référencement par Google et permet à vos visiteurs de découvrir d’autres informations.
  • des liens externes, ceux qui redirigent vos lecteurs vers des sites extérieurs. Bien que certains affirment que cela diminue l’autorité de votre site, les liens externes améliorent grandement votre référencement.

Mes conseils de rédacteur web pour les liens

- Privilégiez les liens vers des sites à forte notoriété, en rapport avec votre domaine d’expertise et qui fournissent réellement des informations complémentaires à vos lecteurs.

- Inutile d'avoir un nombre phénoménal de liens ! Soignez plutôt la qualité que la quantité.

- Soyez prudent : ne mettez pas de liens vers des sites dont le contenu ou la réputation pourrait porter préjudice à votre site.

En résumé…

J’espère que ces règles de base pour optimiser vos contenus vous seront utiles pour développer la visibilité de votre site !
Sachez qu’il faut compter 3 à 6 mois pour que Google prenne en compte l’optimisation de vos contenus pour le référencement. Il faut s’armer de patience mais le jeu en vaut largement la chandelle !

Où en êtes-vous de votre référencement SEO ?

Par où avez-vous commencé pour votre référencement ?
Quelles sont vos astuces ? Racontez-nous votre expérience via les commentaires.