pause_chantier_btp-confinement

[Pause chantier #5] Claude Graciet : « C’est l’occasion de s’interroger sur nos pratiques »

Claude Graciet est CEO de Batilinks. Je le connais depuis quelque temps. J’aime son approche du monde du Bâtiment : il aspire à mettre en lumière le talent des professionnels de la construction, des artisans désireux de partager leur façon de travailler et de faire découvrir leur savoir-faire.

claure-graciet-batilinks

Claude Graciet est le fondateur de Batilinks qui se présente comme une plateforme web de mise en relation des artisans du bâtiment avec leurs futurs clients. Avec une approche novatrice : les professionnels se présentent à travers leurs réalisations. Le particulier peut ainsi s’inspirer de dizaines de vrais chantiers, se projeter plus facilement, mieux définir son projet pour choisir les bons partenaires pour ses travaux.

Vous souhaitez découvrir toutes les fonctionnalités de Batilinks ? =>  ➡️  https://www.batilinks.fr/

Entretien

Le confinement chez vous, c’est comment ?

Claude Graciet : Je suis du côté de Bayonne, dans une maison proche d’une forêt permettant de s’évader, avec ma femme (infirmière en réserve) et mes enfants de 4 et 6 ans. La dernière fois que je suis sorti, c’était il y a une semaine pour aller faire des courses. Je n’ai pas pu résister à la Foire aux vins proposée à l’entrée du magasin. Je suis reparti avec 24 bons crus et l’envie d’organiser un apéro dinatoire !

« Les professionnels du BTP semblent beaucoup plus à l’aise avec les outils numériques. »

Travaillez-vous autrement ?

C.G. : Comment s’organisent mes journées en confinement ? (Un de ses enfants entre au même moment dans la pièce. Surement le Responsable Qualité !).
He ben… on fait ce qu’on peut ! Avec le télétravail qui s’est imposé d’un seul coup, les professionnels du BTP semblent beaucoup plus à l’aise avec les outils numériques. Je profite de la visioconférence pour garder le contact et donner une dimension encore plus humaine aux échanges. C’est agréable.

Depuis le 16 mars, 80% à 90% des chantiers sont à l’arrêt. Comment poursuivez-vous votre activité ?

C.G. : Effectivement, tout est tombé la première semaine du confinement. Mais depuis quelques jours, semble avoir envie de relancer leurs projets de construction, de rénovation ou d’aménagement immobilier. Des demandes sont à nouveau en ligne. C’est encourageant !

Quelle organisation avez-vous mise en place ?

C.G. : Je prépare actuellement la nouvelle plateforme Batilinks, optimisée et accompagnée d’une expérience utilisateur plus intuitive. Développé par et pour les artisans du bâtiment, le site compte plusieurs centaines d’architectes et d’artisans pour qui de nouvelles fonctionnalités sont mises en place. Il y a 18.884 photos à traiter et déménager, de quoi occuper mes journées !

Côté particuliers, la démarche en ligne est toujours simple, gratuite et sans engagement. Estimation des travaux, description de leur projet, visibilité des artisans à proximité, avis client… En quelques minutes, ils ont un accès rapide aux informations clés.

Comment anticipez-vous la reprise, l’après-confinent ?

C.G. : Cette crise sanitaire donne un formidable coup d’accélérateur à la transition numérique, notamment pour les entreprises du Bâtiment. Nombreux sont les artisans qui fonctionnent encore avec le bouche-à-oreille. C’est l’occasion de s’interroger sur nos pratiques et les possibilités d’évolution pour dynamiser l’activité du BTP.
Notre plateforme s’inscrit dans une volonté de leur apporter une solution sérieuse et de qualité. Nous souhaitons accompagner les entreprises artisanales du Bâtiment, mais aussi constituer un véritable réseau de confiance.

Quels comptes inspirants conseillez-vous de suivre en ce moment ?

Propos recueillis par Marie Kerouanton le 07 avril 2020.

A vous de jouer maintenant !

Comment vivez-vous le confinement ? Partagez votre expérience !