[Pause chantier #4] Coralie Rocha : « La reprise demande une organisation qu’il faut anticiper coute que coute »

Coralie Rocha est une 🌟 Star 🌟 du BTP comme j’aime : dynamique, brillante et bienveillante. Une Pro du Bâtiment version 4.0. Dès l’entrée en vigueur, elle a fait sauter les tabous du télétravail en mode confinement : elle a publié sur LinkedIn un selfie d’elle avec son fils déguisé en Batman. Ça c’est fait !

Coralie-Rocha-Bizidil

Coralie Rocha est Directrice commerciale chez Bizidil, la plateforme web de mise en relation qui facilite les échanges entre artisans, fabricants et distributeurs. Sur le site, les acteurs de la filière pro sont invités à référencer leurs produits (ou les BIZ) et peuvent communiquer directement auprès des artisans. Les distributeurs sont géolocalisés permettant ainsi aux artisans de se rapprocher des réseaux de distribution les plus proches de chez eux. Vous souhaitez découvrir toutes les fonctionnalités de Bizidil ?  ➡️ bizidil.com

Entretien

Le confinement chez vous, c’est comment ?

Coralie Rocha : Je suis chez moi en Ile-de-France, avec mon mari et mes 2 enfants.
Coralie-Rocha-Bizidil

J’ai la chance d’habituer une maison avec un jardin. La dernière fois que je suis sortie, c’était au début du confinement pour aller faire des courses. Depuis, je respecte le #Restezchezvous.

Côté organisation, c’est un peu en freestyle ! Plus sérieusement, je m’improvise coach scolaire le matin ! Je réponds aux appels entre temps aussi. L’après-midi est consacré à Bizidil, le soir sur la partie administrative. Je fais partie de ceux qui pratiquaient déjà le télétravail. A la différence qu’aujourd’hui il y a un peu plus de monde à la maison à gérer ! Je continue à communiquer plus que jamais, à prendre des nouvelles des gens.

Depuis le 16 mars, 80% à 90% des chantiers sont à l’arrêt. Comment poursuivez-vous votre activité ?

C.R. : Depuis le début de la crise sanitaire, les équipes Bizidil sont mobilisées pour soutenir la filière pro du Bâtiment dans cette période tendue. Avec l’activité sur les chantiers à l’arrêt, les informations sont parfois difficiles à obtenir. Quel négoce est ouvert ? Où  trouver un produit précis ?

« Il nous a semblé logique de rendre le site gratuit
le temps du confinement. »

On n’est pas l’ami des pros pour rien ! Garder le lien dans la filière du Bâtiment a toujours été notre leitmotiv. Cela nous semblait donc logique de rendre le site gratuit, le temps du confinement (le site Bizidil est totalement gratuit pour les artisans et les distributeurs). Ceci pour permettre à la filière de continuer à communiquer sur les produits, aux distributeurs de mettre à jour les services proposés (horaires, drives, livraison…) et faciliter les recherches des artisans.

Travaillez-vous autrement ?

C.R. : Les équipes Bizidil sont en télétravail depuis le début du confinement. Chacun connaît les actions qu’il a à mener et les sujets sur lesquels il est mobilisé. Nous développons toujours plus de fonctionnalités pour rendre la solution simple d’utilisation avec un design volontairement épuré.

Coralie-Rocha-Bizidil

Pour ma part, je continue à faire connaître Bizidil, à communiquer après des artisans, fabricants et distributeurs. J’incite notamment les industriels à mieux renseigner leur profil pour mettre en avant leurs produits, à partager les informations techniques. L’artisan bénéficie ainsi d’informations complètes sur davantage de produits. Les distributeurs peuvent aussi mettre à jour et relayer les produits disponibles à proximité, de quoi gagner en visibilité. Enfin, j’explique aux artisans comment entrer en contact avec le fabricant via le site. Je suis là pour les assister dans leur utilisation et améliorer leur expérience produit.

« On a tous besoin de reprendre le travail mais on ne peut pas le faire à n’importe quelles conditions. »

Comment anticipez-vous la reprise d’activité, l’après-confinent ?

C.R. : Les chantiers de BTP se sont arrêtés dans la confusion. Le Covid-19 impacte de plein fouet le secteur de la Construction. Tant qu’on ne voit pas le bout, on ne sait pas exactement où on va, mais je suis d’un naturel optimiste. La conjoncture est compliquée, on a tous besoin de reprendre le travail, psychologiquement et financièrement. Mais, on ne peut pas le faire à n’importe quelles conditions.

Dans le secteur de la Construction comme ailleurs, les professionnels se disent déterminés à relancer la machine économique une fois le confinement levé. Mais, avec l’arrêt de la production d’un grand nombre d’usines de fabrication de matériaux et la diminution importante des approvisionnements ces dernières semaines, même si les stocks ont permis la continuité des prestations de livraison, la reprise d’activité ne pourra être que progressive. Il faudra sûrement du temps pour que tout se remette en place. La reprise demande une organisation qu’il faut anticiper aujourd’hui coûte que coûte.

Quelles sont les personnes inspirantes à suivre pendant cette période ?

Propos recueillis par Marie Kerouanton le 06 avril 2020.

A vous de jouer maintenant !

Comment vivez-vous le confinement ? Partagez votre expérience dans les commentaires.