pause_chantier_btp-confinement

[Pause chantier #12] Idir Ait Si Amer : « Cette crise force l’industrie du BTP à se digitaliser pour assurer la pérennité de ses activités »

Avez-vous déjà réservé du matériel de chantier ? Pour louer une machine, il faut passer des heures à consulter les loueurs, multiplier les demandes de devis puis négocier pour obtenir les bons prix, ouvrir des comptes un peu partout en espérant trouver la bonne machine… Mais ça, c’était avant Tracktor !

pause-chantier-btp-confinement

Idir Ait Si Amer, avec ses associés Laura Medji et Julien Mousseau, vient révolutionner le marché de la location de matériels dans le monde du BTP.
Créée en 2016, Tracktor.fr est une plateforme digitale de location de matériels qui met en relation des loueurs de matériels avec les professionnels qui ont des besoins ponctuels. En 30 secondes chrono, la start-up promet un devis personnalisé et au meilleur prix. Avec en prime un service client super réactif.
Danse de la joie pour des milliers de professionnels du BTP !

Vous souhaitez découvrir Tracktor ?  ➡️ https://tracktor.fr/

Entretien

Le confinement chez vous, c’est comment ?

Idir Ait Si Amer : L’équipe Tracktor compte 35 collaborateurs. Des Tracktoriens jeunes et dynamiques dont une partie a basculé en chômage partiel. On fonctionnait déjà en télétravail, un à deux jours par semaine. Les grèves des transports, l’hiver dernier, nous avaient poussés à assouplir nos outils et nos process pour pouvoir travailler de manière flexible et à distance.

 

Dès l’annonce du confinement, nous avons fait face à un raz de marée d’e-mails et d’appels d’annulations.

 

Avant le confinement, j’avais mes collègues à côté et c’était cool. Aujourd’hui, je me retrouve dans ma chambre, face à mon ordi. Je suis plutôt du genre sociable, toujours disponible pour discuter. Là, je communique avec les équipes par messagerie instantanée. On a beau être habitué aux outils numériques, c’est pas pareil ! Heureusement, on a instauré un certain nombre de rituels :

  • Un point avec l’ensemble des collaborateurs tous les lundis midis sert à communiquer sur l’activité et l’actualité de l’entreprise.
  • Le stand-up meeting instauré dans chaque équipe permet de faire un bilan quotidien des missions de chacun et de se coordonner sur les projets.
  • Le pot full-remote du vendredi soir, une tradition d’avant confinement chez Tracktor, permet de discuter de tout et de rien.

J’essaie aussi d’être plus présent auprès les personnes isolées pour qui le confinement est plus compliqué.

pause-chantier-btp-confinement-tracktor

Depuis le 16 mars, 80% à 90% des chantiers sont à l’arrêt. Comment poursuivez-vous votre activité ?

I.A.S.A : À l’image de tout le secteur de la construction, le Covid-19 a frappé le marché de la location de matériels.
La journée du 17 mars a été brutale pour Tracktor. Dès l’annonce du confinement et l’arrêt des chantiers, le marché s’est mis à paniquer. Nous avons fait face à un raz de marée d’e-mails et d’appels : les clients pour annuler leurs locations en cours et à venir, les loueurs pour s’assurer de la mise en sécurité de leur matériel. Il a fallu organiser, dans l’urgence, la protection des centaines de machines sur site ou procéder à leur rapatriement.

Pendant trois jours, nous avons vécu un mouvement de mobilisation inédit. Les équipes Tracktor ont fait le point avec chaque client. Les loueurs partenaires ont aussi été contactés un par un afin de cartographier ceux qui maintenaient une activité avec la mise en place des restrictions sanitaires. Grâce à eux, nous avons réussi à assurer un service minimum et répondre aux interventions essentielles.

 

Les entreprises du BTP qui effectuent leur transition digitale se donnent une longueur d’avance pour contrer plus vite les effets de la pandémie.

 

À cause du confinement sanitaire, les grands loueurs nationaux comme les plus petites structures ont dû stopper leur activité et mettre en sécurité leurs salariés.
Résultat : les professionnels du BTP, faute de pouvoir louer du matériel auprès de leurs partenaires habituels, se sont orientés vers les solutions digitales. Certains ont sollicité Tracktor. Ils ont pu tester notre plateforme de location clé en main, pratique et disponible immédiatement, et réserver leur matériel en 3 clics.

 

La situation actuelle liée au Covid-19 montre que les habitudes changent. Avec le développement du travail à distance, la digitalisation devient indispensable pour assurer la pérennité de ses activités.
Cette crise force l’industrie du BTP à repenser son organisation et à effectuer sa transition digitale. Les entreprises qui profitent de ce temps d’arrêt pour mettre en place des solutions digitales adéquates se donnent une longueur d’avance pour contrer plus vite les effets de la pandémie. A l’inverse, celles qui restent à la traîne risquent d’être pénalisées. C’est à mon sens, la condition d’une reprise rapide de l’activité.

Comment s’organisent vos journées en confinement ? Travaillez-vous autrement ?

I.A.S.A : Chez Tracktor, nous préparons la reprise et l’avenir. Estimer l’impact du Covid-19 sur nos projections financières s’est avéré indispensable, aussi pour rassurer nos équipes sur la solidité de l’entreprise.

L’économie est à l’arrêt, mais les gens restent joignables. Nous avons pu interroger le Top 100 de nos clients et loueurs, l’occasion de mieux cerner leurs attentes et comprendre leurs besoins. Leurs retours d’expérience ont donné confiance. Nous avons traité chaque problème soulevé par nos partenaires et ajouté de nouvelles briques technologiques dans le parcours de réservation pour une meilleure expérience utilisateur.

En parallèle, les équipes « Produit » et « Technique » ont mis cette période à profit pour travailler deux sujets de fond : le lifting du site internet et la refonte de toute l’architecture de la plateforme. Nous voulons aller plus loin dans la fiabilisation de la location de matériel, simplifier la gestion des paiements et la facturation.

pause_chantier_btp-confinement-tracktor

Cette période a enfin été l’occasion de retravailler notre image de marque : un logo plus dynamique et une baseline : « Le réflexe location des professionnels ».

Comment anticipez-vous la reprise, l’après-confinent ?

I.A.S.A : Chez Tracktor, nous avons des signes encourageants. Nos indicateurs montrent que la reprise d’activité dans le secteur du BTP pourrait être rapide. Notre activité est sur un bon rythme, digne du mois de juillet 2019. Globalement le secteur de la location pourrait bien s’en sortir, à condition d’être bien structuré et organisé pour passer cette période délicate.

Si la sortie de crise laisse envisager une montée en puissance régulière, il reste deux incertitudes : quand va-t-on reprendre un rythme normal et à quoi cela va-t-il ressembler ?

Avec cette pandémie, il va falloir anticiper une très redoutée deuxième vague de crise économique. Probable chute des investissements, élections municipales, sans compter que le secteur fait déjà face à de nouvelles exigences de sécurité sur les chantiers… Il s’agit de rester vigilant.

Propos recueillis par Marie Kerouanton le 7 mai 2020.

A vous de jouer !

Comment vivez-vous le confinement ? Partagez votre expérience dans les commentaires.

Les autres [Pause chantier]