pause_chantier_btp-confinement11

[Pause chantier #11] Jacques Sabater : « Demain sera assurément plus digital, encore plus rapide et plus fluide »

Peut-on dire que les amis de mes amis sont des amis ? Avec Jacques Sabater : je dis oui ! J’ai eu la chance (que dis-je l’honneur 😉 ) de faire sa connaissance pendant le confinement. Avec Benoît Pilorget, il a créé CJS – Consulting en janvier dernier. La jeune pousse s’est donnée pour mission d’accompagner les entreprises du BTP dans le développement de leur stratégie commerciale et marketing via le digital.

 pause-chantier-btp-confinement-jacques-sabater

Ce que j’aime dans Jacques, c’est son parler-vrai. Il est concret, positif et bienveillant. Il propose un développement commercial avec une approche méthodique et pratique.
Vous souhaitez découvrir CJS – Consulting ?  ➡️ www.consulting-js.com

Entretien

Le confinement chez vous, c’est comment ?

Jacques Sabater : Côté perso, je suis confiné chez moi à Tours. A la naissance de ma fille de 8 mois, nous avons décidé, avec ma femme, de quitter Paris. J’avoue qu’en cette période inédite, je suis bien content de vivre dans un lieu calme et paisible.

J’essaie de maintenir un rythme le plus proche de mes journées « normales ». On sort prendre l’air tous les jours à 100 m de chez nous. On croise les mêmes personnes aux mêmes endroits. J’ai parfois l’impression de vivre entre deux mondes parallèles, comme dans un décor de The Truman Show !

« Finalement on peut faire plein de choses à distance »

Côté vie pro : chaque matin, je démarre par une nouvelle To-do list et une visioconférence avez Benoît Pilorget, mon associé basé à Paris. Nous faisons un point sur l’activité en cours. Nous partageons les bonnes pratiques et les bonnes nouvelles (et il y en a tous les jours !). Cela permet de coordonner nos actions respectives et de garder le lien, indispensable en cette période.

Je prends aussi le temps chaque jour d’appeler des confrères et des clients. Je privilégie au maximum les échanges de vive voix pour rester efficace.

Comment s’organisent vos journées en confinement ? Travaillez-vous autrement ?

J.S. : Avec mes déplacements en stand-by, j’apprends à travailler autrement. Quand tu as l’ADN du Bâtiment, tu passes des heures en réunion ou sur les chantiers ! Là, je dispose davantage de temps au calme. Je me sens plus concentré et productif. Et vraie prise de conscience : finalement on peut faire plein de choses à distance !

Le COVID-19 nous a ralentis dans la prospection. Avec l’arrêt des chantiers, nos clients ont forcément d’autres impératifs. Pour autant, il ne s’agit pas de cesser toute action commerciale ou toute communication. Chez CJS – Consulting, nous avons adapté notre prospection avec une démarche axée conseil et proximité.

Depuis le 16 mars, 80% à 90% des chantiers sont à l’arrêt. Comment poursuivez-vous votre activité ?

J.S. : J’ai créé CJS – Consulting avec Benoît Pilorget il y a quelques mois. Qui dit jeune pousse dit fragile par nature. Mais, en tant qu’entreprise innovante du BTP, nous sommes sans doute mieux armées pour naviguer en période trouble et rebondir. Demain sera assurément plus digital, encore plus rapide et plus fluide qu’aujourd’hui.

Notre priorité n°1 : maintenir et garantir le meilleur niveau de services à nos clients. Ces dernières semaines ont montré que le secteur du BTP est bien plus impacté que d’autres par la crise. Certains chefs d’entreprise sont particulièrement inquiets pour la suite. Ils travaillaient déjà dans l’urgence, sont de plus en plus stressés et surmenés. En cause : le poids des tâches administratives, la pression des délais, la nécessité d’être toujours plus réactifs face à des clients exigeants et oh combien impatients. Cette crise ne va rien arranger.

« A quel moment les projets commerciaux seront de nouveau au centre des préoccupations ? »

Certains clients sont demandeurs pour avancer plus vite sur leur projet. Mon objectif est donc de mettre les méthodes et les bons outils en face, les aider à digitaliser leur activité, améliorer leur taux de transformation avec de nouveau process commerciaux, pour qu’ils puissent ré-attaquer convenablement dans cette période difficile.

En parallèle, je communique régulièrement sur mon fil LinkedIn. Je donne des conseils pour optimiser le télétravail, je partage mes bonnes pratiques en termes d’organisation et de développement commercial. Je relais également les articles publiés sur notre blog CJS (pleins de bons articles prêts à l’emploi dixit Marie K !).

diagnostic-cjs-consulting-btp

Nous proposons aussi un diagnostic gratuit de leur situation. Pendant une heure, l’idée est d’échanger sur leur stratégie commerciale et marketing et de voir comment accélérer leur développement commercial.
Nous avons aussi lancé des webinaires pour partager nos meilleurs conseils pour travailler à distance, faciliter la reprise et amortir la crise. Nous essayons de donner un regain de motivation et des outils très concrets pour qu’ils puissent être dans une démarche positive.

Comment anticipez-vous la reprise, l’après-confinent ?

J.S. : La plupart des entreprises du Bâtiment vont devoir relancer la machine, avec des règles sanitaires qui compliqueront les chantiers, la signature des devis, la prospection, etc. Notre inconnue est : à quel moment les projets de développement commercial seront de nouveau au centre des préoccupations ?

Nous devons être présents et à l’écoute. Nous travaillons d’ores et déjà sur notre stratégie d’accompagnement de nos clients post-confinement. Leur être utile à chaque instant est notre vocation et notre fierté.

Quels comptes inspirants conseillez-vous de suivre en ce moment ?

Propos recueillis par Marie Kerouanton le 23 avril 2020.

A vous de jouer maintenant !

Comment vivez-vous le confinement ? Partagez votre expérience dans les commentaires.

Les autres [Pause chantier]